De gros travaux d’insonorisation ne sont pas toujours possibles, mais fort heureusement, vous disposez d’une autre solution pour lutter contre les nuisances sonores : la pose d’un revêtement mural phonique. Simple à poser, ce dernier améliore grandement votre confort de vie, en agissant comme un isolant phonique performant.

Les outils nécessaires à l’installation du revêtement

Pour poser un revêtement mural phonique en feutrine Hollandfelt, vous avez besoin :

  • de feutrine isolante, dans la couleur de votre choix et en quantité suffisante;
  • d’un pinceau rouleau pour appliquer la colle;
  • de colle pour tapisserie,
  • d’un bac adapté, pour y verser la colle avant de l’appliquer sur le mur,
  • de ciseaux et d’un cutter, afin de couper la feutrine, si cela est nécessaire.

Dès que vous avez réuni tous les outils dont vous avez besoin, la marche à suivre est très simple, y compris pour les bricoleurs les moins aguerris. Si vous avez déjà posé du papier peint, vous êtes déjà familiarisé avec ce type de bricolage.

La préparation du mur

Avant de poser votre revêtement mural phonique, il faut préparer le mur. Tout d’abord, assurez-vous d’ôter soigneusement toute trace de papier peint. Cette étape est essentielle afin que la colle soit uniformément étalée. De cette façon, la feutrine adhère correctement au mur, elle n’est pas collée sur un support externe susceptible de se désolidariser de la paroi. Veillez également à bien reboucher les trous importants et les fissures éventuelles. Votre mur doit être le plus lisse possible ! Comme vous le feriez pour poser du papier peint, vous devez :

  • étaler la colle uniformément sur le mur, à l’aide d’un rouleau;
  • tendre correctement le revêtement mural phonique avant de l’appliquer sur le mur encollé.

Contactez l’entreprise immédiatement.