Vivaeastpart
Image default
Health

Clinique d’avortement aux Pays-Bas

Nos cliniques d’avortement néerlandaises de Haarlem et d’Amsterdam accueillent les jeunes filles et les femmes des Pays-Bas et de l’étranger pour un traitement d’avortement précoce. Les médecins et les infirmières de la clinique sont des spécialistes de l’interruption de grossesse et des soins qui l’accompagnent. Pendant votre séjour à la clinique, l’équipe médicale vous assistera de A à Z.

Tout au long de l’histoire, les femmes ont toujours cherché à se faire avorter. Il existe actuellement trois méthodes reconnues.

– Médicaments.

– Traitement gynécologique.

– La chirurgie.

La méthode d’avortement la plus couramment utilisée est la pilule abortive. La pilule peut être prise jusqu’à 63 jours après le premier jour de la dernière menstruation. La pilule abortive se compose essentiellement de deux médicaments. La première provoque le détachement de l’embryon de la paroi utérine. La seconde induit des contractions dans l’utérus. La pilule abortive est efficace dans 96% des cas. Vous trouverez les réponses aux questions sur le coût de la pilule abortive sur le site Web de Bloemenhove, une clinique d’avortement située à Haarlem et Amsterdam.

L’avortement a été entièrement légalisé aux Pays-Bas. Pendant des années, les féministes ont plaidé en sa faveur. Le slogan central était et reste “En charge de votre propre ventre”. L’idée sous-jacente est que personne d’autre que la femme enceinte ne devrait avoir le droit de décider d’interrompre ou non une grossesse. Le terme féminisme représente bien plus que la question de l’avortement. Il s’agit d’un nom générique pour toutes sortes de mouvements de femmes qui s’intéressent de près aux relations inégales entre hommes et femmes. L’objectif est l’émancipation économique, personnelle, politique et sociale des femmes.

La première vague féministe a duré de 1850 à 1940. Le résultat le plus important a été l’introduction du droit de vote des femmes en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada, dans de nombreux pays européens et aux États-Unis. La deuxième vague a eu lieu dans les années 1960 à 1980. Les thèmes principaux étaient les emplois rémunérés pour les femmes (indépendance économique), l’admission des femmes à l’enseignement supérieur, la lutte contre la maltraitance des femmes et la reconnaissance de la prostitution comme profession. À partir de 1995 environ, la troisième vague féministe est en marche. La diversité dans la société, l’épanouissement personnel et les choix sont au premier plan. Une représentante bien connue est l’Américaine Jennifer Baumgardner. En 2005, elle a produit le film “Speak Out : I had an abortion”. Dans le documentaire, dix femmes parlent de l’avortement qu’elles ont subi.

Vous êtes curieuse de connaître les expériences d’autres femmes ? Jetez ensuite un coup d’œil au site web.

https://www.avortementhollande.fr/

Related Posts

Mese della nutrizione di marzo

Playing squash with friends

Diagnosticeren van Bipolaire Stoornis – Alles wat je Moet Weten